Anti-ronflement mode d'emploi

Vous êtes ici : Sun Prothèse > Anti-ronflement mode d’emploi

Avec ou sans orthèse anti-ronflement

 

Dans quels cas l’orthèse est-elle indiquée ?

Presque dans tous les cas de ronflement dus au rétrécissement des voies respiratoires, l’orthèse permet d’obtenir de bons résultats. Même si la respiration nasale est difficile, voire gênée, par exemple par des polypes, l’utilisation de l’orthèse est tout à fait possible. Grâce à ses faibles dimensions, l’appareil ne gêne pas la respiration par la bouche.

 

Il existe toutefois quelques exceptions !

Une trop forte corpulence et/ou une forte consommation d’alcool nuisent à l’efficacité de l’orthèse.
Le succès du traitement est ici douteux. L’orthèse ne peut être fixée dans une bouche édentée. L’apnée (arrêt de la respiration) est un cas particulier.
La gravité de la maladie est évaluée à l’aide de l’indice apnée. Un indice jusqu’à 5 est considéré comme normal, de 6 à 20, il y a apnée moyenne et à partir de 20 une apnée grave. Cet indice peut être calculé avec un enregistrement du sommeil à votre domicile. Seul votre médecin peut juger de la pertinence d’un orthèse anti ronflement.

 

Indication sur le port de l’orthèse
Orthèse anti-ronflement

 

 

Lors de la mise en place de l’orthèse, une légère tension est ressentie, elle disparaît rapidement. Ce même sentiment de mauvais engrènement occlusal est ressenti après le port de l’orthèse et disparaît rapidement. Ce dernier phénomène est dû à l’écoulement de lymphes dans la fente d’articulation des mâchoires ouvertes légèrement par l’effet de la position avancée. Celle-ci se résorbe en quelques minutes. Cette orthèse doit être prescrite par un médecin.

 

 

 

 

page précédente Témoignages anti-ronflement